5 choses à éviter pour peindre un plafond

Si la peinture du plafond est ratée, c’est toute la pièce qui change. La lumière ne diffuse pas comme il le faut, la couleur des murs ne sera pas assortie et la pièce va avoir des formes bizarres. Il y a des méthodes à suivre, mais aussi des conditions à éviter.

Préparation insuffisante

Ne pas faire assez de préparation peut chambouler le travail tout entier. La préparation de la pièce se résume à enlever tous les objets et recouvrir ceux qui restent ainsi que le sol (surtout si vous utilisez une peinture glycéro, les tâches peuvent être dévastatrices). La préparation du plafond est aussi importante. En laissant l’ancienne couche, la nouvelle peinture risque de donner un autre ton de couleur, elle risque aussi de ne pas bien adhérer et de durer moins de temps qu’une peinture normale. C’est aussi le cas si le plafond n’est pas nettoyé, dépoussiéré et sec.

Matériels non conformes

Une fois de plus, avoir un matériel inadéquat peut nuire à la qualité du travail de peinture. Pour peindre un plafond facilement, sachez choisir le bon matériel. Le pinceau pour peindre les bords doit avoir de longs poils bien fixés. Poils synthétiques pour la peinture à l’eau et naturel pour le glycéro. Pour le rouleau, bien choisir et demander de l’aide à un professionnel. C’est l’une des bases de la peinture, donc si le rouleau est trop fin ou trop rembourré, l’application sera gâchée.

Sous-couche négligée

La sous-couche n’est pas toujours obligatoire, mais très utile pour avoir une belle couleur, mais surtout, une peinture qui adhère. Choisissez une sous-couche adaptée au support. Il en existe plusieurs types : pour bois, pour vitre, pour métal, pour contre-placage, etc. Attention, ne pas se précipiter sur la peinture à peine la sous-couche déployée. En effet, il faudra toujours attendre le temps de séchage indiqué.

Mauvaise texture de la peinture

La peinture à l’huile et la peinture à l’eau sont différentes. Chacune de ces matières a ses propres caractéristiques que ce soit au niveau de la texture, de l’application, du temps de séchage, de la composition, de la tenue, de la durée de vie et du rendu. Pourtant, pour l’une ou pour l’autre, il faut suivre les conseils du vendeur pour avoir le ton voulu. En ce qui concerne l’application, ce n’est pas un travail difficile. Toute la famille peut se donner un coup de main pour relooker la maison, comme sur ce blog.

Mauvaise condition de travail

La température ambiante a une grande influence sur la qualité de la peinture et de son application. Ne jamais faire de la peinture s’il fait trop froid (en dessous de 10°) ou trop chaud (au-dessus de 20°). Elle risque de sécher trop vite entre deux rouleaux, former des buées ou devenir collante.

 


Un commentaire

  1. Pingback: 5 choses à éviter pour peindre un...


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s